[Livre] L'ARCHITECTURE DE LA VILLE - ALDO ROSSI - MB ARKITEKT - Architecture en Algerie

Hot

jeudi 20 septembre 2018

[Livre] L'ARCHITECTURE DE LA VILLE - ALDO ROSSI

ARTICLES RECOMMANDÉS POUR VOUS:

La ville, objet de ce livre, y est considérée comme une architecture. Par architecture, je n’entends pas seulement l’image visible de la ville et l’ensemble de ses architectures. Il s’agit plutôt ici de l’architecture comme construction ; je veux parler de la construction de la ville dans le temps.

[Livre] L'ARCHITECTURE DE LA VILLE - ALDO ROSSI


Indépendamment de mes connaissances spécifiques, je pense que cette approche constitue le mode d’analyse de la ville le plus complet, puisqu'il prend comme objet la donnée définitive et dernière de la vie de la collectivité: la création de son environnement. Je considère l’architecture dans une vision positive, comme une création inséparable de la vie des citoyens et de la société où elle se produit ; elle est, par sa nature, collective. Lorsque les premiers hommes ont construit des habitations, ils cherchaient par cette première construction à créer un environnement plus favorable à leur existence, à «construire» un climat artificiel ; mais ils construisaient également dans une intention esthétique. Ils commencèrent l’architecture en même temps que les premières traces de la ville.

L’architecture est donc intimement liée à la formation de la civilisation et elle est un fait permanent, universel et nécessaire. Création d’un environnement plus propice à la vie et intention esthétique sont les caractères stables de l’architecture.Toute recherche positive fait apparaître ces aspects, qui éclairent la ville comme création humaine.

Mais, parce qu’elle donne une forme concrète à la société et qu’elle est intimement liée à celle-ci et à la nature, l’architecture se différencie d’une manière originale de tous les autres arts et de toutes les autres sciences. Telles sont les bases d’une étude positive de la ville; celle-ci se dessine déjà dans les premiers établissements. Mais avec le temps la ville grandit sur elle-même; elle acquiert conscience et mémoire d’elle-même. Les intentions originelles demeurent inscrites dans sa construction, en même temps que la ville précise et modifie les intentions de son développement.

La ville de Florence est une réalité concrète; mais la mémoire de Florence et son image se chargent de valeurs qui renvoient à d’autres expériences. Et cependant l’universalité de son expérience ne pourra jamais expliquer totalement cette forme précise, cette « chose » particulière qu’est Florence. L’opposition entre le particulier et l’universel, entre l’individuel et le collectif, commence avec la ville et ce qui est sa construction même: son architecture. Cette opposition est un des principaux aspects sous lesquels la ville est étudiée dans cet ouvrage; elle se manifeste de différentes manières, dans les rapports entre la sphère publique et la sphère privée, dans le contraste entre l’élaboration d’un projet rationnel d’architecture urbaine et les valeurs du locus, entre édifices publics et édifices privés.

Par ailleurs, une des raisons qui sont à l’origine de cet ouvrage est mon intérêt pour les problèmes quantitatifs et leurs rapports avec les problèmes qualitatifs: les recherches que j ’ai menées sur des villes précises n’ont fait qu’augmenter la difficulté de produire une synthèse et de procéder tranquillement à une évaluation systématique du matériel d’analyse.

Chaque aire d'étude semble être en effet un locus solus, alors que chaque intervention semble devoir se référer à des critères généraux de formulation. Ainsi, bien que je nie qu’il soit possible de définir d’une manière rationnelle des interventions liées à des situations locales, j ’ai conscience qu’en dernière analyse ce sont ces situations qui caractérisent les interventions.

Sommaire: 


Introduction : Faits urbains et théorie de la ville 
Chapitre I : Structure des faits urbains 

  • 1 Nature des faits urbains 
  • 2 Les faits urbains comme œuvres d’art 
  • 3 Problèmes de typologie 
  • 4 Critique d’un fonctionnalisme naïf 
  • 5 Problème de classification 
  • 6 Complexité des faits urbains 
  • 7 La théorie de la permanence et les monuments 

Chapitre II : Les éléments premiers et l’aire d’étude 

    [Livre] L'ARCHITECTURE DE LA VILLE - ALDO ROSSI
  • 8 L’aire d’étude 
  • 9 L’aire et le quartier 
  • 10 Le logement 
  • 11 Le problème de la typologie du logement à Berli 
  • 12 Garden-City et Ville radieuse 
  • 13 Les éléments premiers 
  • 14 Tension entre les éléments urbains 
  • 15 La cité antique 
  • 16 Le processus de transformation 
  • 17 Géographie et histoire. La création humaine

Chapitre III : La nature des faits urbains. L’architecture

  • 18 Le locus 
  • 19 L’architecture comme science 
  • 20 Écologie urbaine et psychologie 
  • 21 Identification des éléments urbains 
  • 22 Le Forum romain 
  • 23 Les monuments. Critique du concept d'environnement 
  • 24 La ville comme histoire 
  • 25 La mémoire collective 
  • 26 Athènes 

Chapitre IV : Évolution des faits urbains

  • 27 La ville comme champ d'application de différentes forces L’économie 
  • 28 La thèse de Maurice Halbwachs 
  • 29 Quelques remarques sur le caractère des expropriations 
  • 30 La propriété du sol 
  • 31 La question du logement 
  • 32 La dimension urbaine 
  • 33 La politique comme choix d’étude 



Télécharger Livre: L'ARCHITECTURE DE LA VILLE
Titre: livre L'ARCHITECTURE DE LA VILLE
Auteur: ALDO ROSSI
ISBN: 3034607520
Langue; Français
Format: PDF
Nombre de Page: 262 Pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire